L’HOMME QUI PEINT DES GOUTTES D’EAU

L’HOMME QUI PEINT DES GOUTTES D’EAU

Le film de Oan Kim & Brigitte Bouillot sélectionné au Hot Docs Film Festival de Toronto (Canada) et au Krakow Film Festival (Pologne) !

Le film documentaire de Oan Kim & Brigitte Bouillot débute son tour du monde des festivals avec deux premières étapes à Toronto (avril / mai 2021) et Cracovie (Mai / Juin 2021) !

Un fils tente de comprendre son père à travers l’obsession qui a occupé la majeure partie de sa vie : peindre des gouttes d’eau. Ce symbole d’une certaine sérénité asiatique révélera peu à peu une origine tragique, ancrée dans l’histoire troublée de son pays.
En 1971, Kim Tschang Yeul peint sa première goutte d’eau. Depuis, ce célèbre artiste coréen n’a jamais rien peint d’autre : des petites gouttes, des grosses gouttes, des gouttes hyper réalistes, des gouttes abstraites, etc. Un travail en forme d’ascèse, une pratique méditative, un labeur d’alchimiste, qui vise à transformer la violence du monde en gouttes d’eau cristallines.
Nimbé dans son silence, l’homme est comme un Sphinx, une énigme vivante. Le film se propose de soulever délicatement les différentes couches qui se cachent sous l’image du vieux sage.
Tout au long de sa vie, ses secrets, son histoire unique font peu à peu écho à l’universalité de l’homme, à sa quête de sens et de transmission.

Oan et Brigitte ont participé en 2015 au workshop « Dramaturgie & Documentaire » de Groupe Ouest Développement, en partenariat avec Ty Films, pour l’écriture de « L’Homme qui peint des gouttes d’eau ». Et en 2016, ils ont été lauréats Brouillon d’un rêve pour ce même projet.

Un film produit par Clarisse Tupin / Paraiso Production  & Kim Young / Miru Pictures, Inc.