Extrait du film documentaire "Je ne veux pas être paysan"

Je ne veux pas être paysan

Le long-métrage documentaire de Tangui Le Cras & Anne Paschetta à découvrir sur France 3

Dans « Je ne veux pas être paysan », le réalisateur breton Tangui Le Cras interroge le choix de son père, de rester attaché au travail de la ferme, à sa terre. Jean-François Le Corre (Vivement Lundi, Rennes) — le producteur du film — décèle dès la lecture que « ce récit dépasse la seule relation père-fils. Un questionnement sur le rapport au métier de paysan à même de faire sens au-delà de la seule histoire familiale. » (extrait article Films en Bretagne). Le film a  été tourné au printemps et à l’été 2017 en Centre-Bretagne.

Après un premier workshop au Groupe Ouest en 2013, Tangui Le Cras participe en 2014 à la formation « Dramaturgie & Documentaire« , coaché par les scénaristes-consultantes Gaëlle Douel et Séverine Vermesch. Cette session est organisée en partenariat avec Ty Films à Mellionnec. « Ty Films m’a aidé en me prenant sur une session de formation. J’y ai rencontré la scénariste Anne Paschetta, qui m’a débloqué et est devenue ma coautrice. Le chef op’ Guillaume Kozakiewiez nous a rejoint, qui nous a présenté Jean-François Le Corre, producteur à Vivement Lundi… et Je ne veux pas être paysan a pris une toute autre direction. » révèle Tangui Le Cras à Télérama.

Le documentaire est à découvrir en replay sur France 3 jusqu’à la fin du mois de juillet 2018 :
https://www.france.tv/france-3/l-heure-d/542837-je-ne-veux-pas-etre-paysan.html

PITCH
Fils de paysan breton, Tangui Le Cras était longtemps déterminé à suivre les pas de son père dans le métier, malgré les difficultés qu’il percevait déjà. A l’adolescence, bien qu’élève au lycée agricole, il finit par changer de voie et s’éloigne de la ferme et de ses contraintes. Mais, âgé de 30 ans et désormais impliqué dans la scène musicale bretonne, voyant son père usé par les travaux des champs, Tangui renoue avec lui, s’interroge sur leur lien, sur son rapport avec la ferme familiale, lieu de toute son enfance, et sur son propre parcours.

Photos : extraits de « Je ne veux pas être paysan » — Vivement Lundi, France 3