Les Mémoires courtes

LES MÉMOIRES COURTES

Les Mémoires courtes

Elisabeth Rull lauréate de la Bourse #transmédia

Sept projets ont été récompensés par ce dispositif de soutien d’Orange, de la SACD et de l’association Beaumarchais-SACD. La cérémonie se déroulait le 8 juin 2016 à la Villa Bonne-Nouvelle à Paris. Depuis 7 ans, La Bourse #transmedia accompagne le développement d’œuvres transmedia avec l’objectif de permettre aux auteurs de se consacrer totalement à l’écriture de projets destinés à vivre simultanément sur plusieurs supports.

Composé comme chaque année de professionnels du cinéma, de la télévision et des nouveaux formats audiovisuels, le comité de sélection 2016 a sélectionné 7 projets, parmi la soixantaine reçue. Ces projets se voient attribuer une bourse d’aide à l’écriture d’un montant de 7 000 € et leurs auteurs bénéficient d’un temps de travail avec les partenaires Dailymotion, Storycode et Touscoprod autour de thématiques telles que réussir son financement participatif, penser sa diffusion pour le web, mettre à profit une écriture en équipe ou exploiter au mieux les réseaux sociaux.

Les lauréats 2016 sont :
L’homme de la situation de Rémi Besse
Les Philous de Corine Bachy, Christelle Didier et Bastien Quignon
Les Mémoires Courtes de Elisabeth Rull
La Hot Line de Hugues Derolez
La grande Histoire d’un petit Trait de Camille Duvelleroy et Antoine Robert
Exit de Matthieu Chevalier et Fabrice Garate Delgado
Les Passagers de Nicolas Peufaillit et Jean-Christophe Yacono

Elisabeth Rull a participé en 2016 au workshop « Pré-écriture » pour l’écriture de ce projet transmédia « Les Mémoires courtes ».

« Les Mémoires Courtes » est un projet transmédia à la première personne, une histoire immersive inspirée de faits réels et ouvrant sur des perspectives narratives fortes et strictement documentées sur le plan historique. C’est une expérience multiplateforme dont la narration et les enjeux sont ancrés dans l’Histoire et le réel. C’est une expérience qui se nourrit d’intime, d’histoire de famille, de secrets d’États, et qui plonge ses racines dans les archives d’institutions et de ministères, de la Hongrie à la France, en passant par la Hongrie et les États-Unis (archives de la CIA).